Mui Ne n’est plus la capitale des resorts

Selon VietNamNet., Mui Ne a vu le nombre de ses touristes s’effriter ces deux dernières années. La faute sans doute à un manque de développement  des moyens de transports: La route depuis Ho Chi Minh City est un calvaire, 5 heures pour 240 km, à l’image de toutes les routes au Vietnam d’ailleurs. De plus le développement de Nha Trang et Phu Quoc, avec leur aéroport internationaux, ont capté une grosse partie de la clientèle (majoritairement russe il est vrai).

Avant il suffisait aux tenanciers des resorts de louer un bungalow pendant un seul mois pour couvrir toutes les charges. Maintenant, c’est plutôt 3, les prix moyens étant passé de 300$ à 65$ la nuit.

De plus de nombreux petits resorts (comprendre hotels avec une piscine) offrent des chambres à partir de 45$.

Il serait temps pour les responsables locaux de comprendre qu’il ne suffit pas d’aligner les hotels les uns à coté des autres pour en faire un endroit à la mode. Il faut proposer de nombreuses activités, des restaurants de qualité, des activités récréatives pour que les touristes aient envie de venir à Mui Ne.

De plus les dunes et rivières, plages sont , comme partout au Vietnam, jonchées de détritus.

La aussi il est urgent de comprendre que les touristes espèrent plus de propreté. En réalisant de véritable collecte des ordures et en éduquant les locaux .Tout le monde y gagnerait.

Ameviet